Amulette préhistorique

Anonyme
Vers 3300-2850 av. J.-C.
Jadéite
7,6 x 4 x 3,3 cm, épaisseur 1,3 cm
Provient du lac de Zurich
Archives de l’Antre-Cave

Cette petite hache en pierre de forme trapézoïdale, à bords droits et tranchant convexe, est l’une des plus anciennes amulettes des archives de l’Antre-Cave. Elle a été trouvée aux abords du lac de Zurich, à plusieurs centaines de kilomètres du Piémont italien, où elle a été fabriquée. Elle est rattachée au groupe culturel Horgen (3300-2850 av. J.-C.), actif pendant l’âge du bronze, et qui n’utilisait donc plus d’outil en pierre.

La superbe roche verte à grain très fin dans laquelle elle est taillée, fait de cette petite hache un véritable objet de luxe plutôt qu’un outil de travail. Des études récentes ont montré que ces artefacts très particuliers n’étaient pas utilisés pour l’abattage ou le travail du bois. On les retrouve dans les tombes ou plantés verticalement dans le sol, ce qui atteste d’un usage rituel.

Dès la période protohistorique (9 000-700 av. J.-C.), la hache de pierre est associée à l’arme double des divinités foudroyantes communes à plusieurs mythologies indo-européennes. Cette arme évolue sous diverses formes : marteau de Thor, Vajra d’Indra, massue de Taranis et de Dághdha Ollathair, etc.

Arme de vie et de mort, elle permet de consacrer, bénir, tuer ou ressusciter. À ce titre, elle symbolise la transition et plus particulièrement le « grand passage » que représente la mort, et marque l’espérance d’une résurrection. Inhumée, cette amulette annonce et rend possible la renaissance future du défunt dans l’au-delà.

Retour aux archives…